ECOLE (MESHS)

Date: Avril 2022 - Mars 2024

Financement du projet:  MESHS (gestion à la MESHS)

Porteuses du projet: Gwendoline Mahé & Clémence Roger

Collaboratrices du laboratoire: Ludivine Javourey, Fanny Grisetto

Résumé: L’acquisition d’un niveau de lecture expert est déterminante pour la réussite scolaire ainsi que l’intégration socio-professionnelle. Cet enjeu qui est particulièrement important au regard de la baisse du niveau de lecture des enfants en France constatée depuis 15 ans. Déterminer les facteurs impliqués dans l’apprentissage de la lecture est au coeur des recherches scientifiques actuelles. La plupart des travaux rapportent l’importance de facteurs langagiers (i.e., les compétences phonologiques) dans l’acquisition de la lecture. Quelques travaux suggèrent également le rôle de facteurs non langagiers. Parmi ces derniers, les capacités de surveillance des erreurs pourraient jouer un rôle essentiel dans l’acquisition de la lecture. En effet, être capable de reconnaitre ses erreurs permettrait de les corriger rapidement et d’éviter de les reproduire. L’objectif du projet ECOLE est de mieux comprendre les liens entre les capacités de surveillance des erreurs et l’apprentissage de la lecture au travers d’une étude menée en collaboration avec une école partenaire. L’étude consistera à déterminer s’il existe un lien entre : a) les capacités de surveillance des erreurs mesurées en contexte non langagier et les prédicteurs classiques de la lecture chez des enfants en classe de grande section de maternelle (GS) ; et b) les capacités de surveillance des erreurs mesurées en contexte langagier et non langagier et le niveau de lecture chez des enfants en CP et en CE1. Les résultats permettront d’éclaircir l’importance de la capacité de surveillance des erreurs dans l’acquisition de la lecture. En plus de fournir une nouvelle compréhension de la manière dont les compétences en lecture experte sont acquises, le présent projet répond également à l'objectif important de mieux identifier les enfants à risque de développer des difficultés de lecture. Grâce au partenariat entre l’équipe de recherche et l’équipe enseignante, des propositions d'amélioration des méthodes d'enseignement de la lecture et de remédiation notamment au travers d’outils numériques pourront êtes faites.

CoEDITOR (MESHS)

Date: 2022-2023

Financement du projet: MESHS (2022-2023)

Porteur: Yannick Wamain

Partenaires: Jérémy Danna (Univ Tlse), Marieke Longcamp (Univ. Marseille), Olivier Capra (Studio Beta)

Résumé : L’acquisition de l’orthographe et du vocabulaire constitue un enjeu majeur pour la maîtrise de la lecture et de l’écriture. Un défi éducatif important consiste donc à déterminer les conditions permettant d’optimiser ces acquisitions. L'enseignement du vocabulaire contribue à la maîtrise de l'orthographe lexicale en favorisant l'automatisation de la reconnaissance des mots et l'accès à leur sens. Cependant, il n’existe que peu de données sur le format des exercices proposés (dictée, épellation). En associant les domaines de psychologie de l’action, du contrôle moteur et des neurosciences cognitives, le projet étudiera l’influence des connaissances motrices liées à la production de mots au cours de leur apprentissage sur l’orthographe lexicale. Les théories incarnées du langage, postulent que la lecture d’un mot s’accompagne d’une réactivation d’un ensemble d’expériences sensorielles et motrices préalablement vécues avec le concept. Ces expériences motrices semblent enrichir le concept et améliorer la rétention du nom. Or, la particularité du matériel linguistique écrit, est qu’il est fortement associé à un geste spécifique : le geste d’écriture. Ce geste, qu’il soit dactylographié ou manuscrit, fait partie des expériences motrices qui sont rappelées lorsque nous lisons un mot. L’objectif du projet consistera à étudier dans quelle mesure l’écriture au clavier, habileté procédurale ayant une forte composante séquentielle, peut faciliter la capacité à connaître la bonne séquence des lettres qui composent un mot. Dans ce but, une tâche de résolution d’anagrammes (étude 1) et une tâche de décision lexicale suite à un apprentissage dactylographique (étude 2) seront proposées aux participants afin d’évaluer leur représentation orthographique de mots. Lors de l’étude 1, le contexte visuel de présentation des lettres formant l’anagramme sera soit congruent avec la manière apprise d’écrire le mot, soit incongruent. Le temps de résolution de l’anagramme ainsi que la validité de la solution seront recueillis et analysés pour tester l’hypothèse de facilitation motrice sur la résolution d’anagrammes. Lors de l’étude 2, les participants devront apprendre des nouveaux mots dans une langue seconde selon deux modalités de pratique (au clavier vs. par observation visuelle) puis effectuer une tâche de décision lexicale. Le temps de réponse et le pourcentage de réponses correctes seront recueillis et analysés pour tester l’hypothèse de facilitation motrice sur la décision lexicale. Le projet ouvrira de nouvelles directions de recherche sur les interactions entre écriture et lecture et contribuera à l’enrichissement des recommandations existantes sur comment faciliter l’apprentissage de vocabulaire et de l’orthographe en langue maternelle comme en langue seconde.

TANMALL (INSPE)

TANMALL : Place d’une Tâche d’Apprentissage de Nouveaux Mots parmi les prédicteurs cognitifs du développement du langage écrit classiquement étudiés : étude transversale chez des enfants ALLophones et non-allophones de niveau CP à CE1

Date: 2022-2023

Financement du projet: INSPÉ de l’Académie d’Amiens – Hauts-de-France 

Porteuse du projet: Sandrine Mejias

MonitoREAD (INSPE)

Date: Septembre 2022 - Décembre 2023

Financement du projet: INSPE ULille

Porteuse du projet: Gwendoline Mahé

Associée au projet: Clémence Roger

Résumé: L’acquisition de la lecture est un apprentissage complexe reposant à la fois sur des facteurs langagiers relativement bien connus, et non langagiers beaucoup moins étudiés. Parmi ces derniers, les capacités de monitoring ou de surveillance des erreurs pourraient jouer un rôle essentiel dans l’acquisition de la lecture. En effet, être capable de reconnaitre ses erreurs permet de les corriger rapidement et de les éviter à l’avenir. L’objectif de ce projet est de mieux comprendre les liens entre les capacités de surveillance des erreurs et l’apprentissage de la lecture en mesurant l’évolution des capacités de surveillance des erreurs avec l’apprentissage de la lecture puis en comparant les capacités de surveillance des erreurs entre des contextes langagier et non langagier chez des enfants déjà lecteurs. Les résultats amélioreront les
connaissances sur l’acquisition de la lecture et permettront d’affiner les méthodes d’apprentissage et de rééducation de la lecture.

EDULANG (I-SITE ULNE)

Date: 2021-2022

Financement du projet: I-SITE ULNE

Porteur du projet: Bruno Facon

POC 2 (I-SITE ULNE)

Date: 2021-2023

Financement du projet: I-SITE ULNE

Porteur du projet: Yann COELLO

SOBARAG (I-SITE ULNE)

Date: 2021-2023

Financement du projet: I-SITE ULNE (Accueil Talents)

Porteuse du projet: Tatjana Nazir

SOBARAG (MEL)

Date: 2020-2024

Financement du projet: MEL (Accueil Talents)

Porteuse du projet: Tatjana Nazir

 

EMOVIE K2 (CHU de Lille)

Date: 2020-2024

Financement du projet: CHU de Lille

Porteuses du projet: Sophie Lelorain et Christelle Duprez

TADAND (I-SITE ULNE)

Date: 2019-2022

Financement du projet: I-SITE ULNE (ERC GENERATOR)

Porteur du projet: Pascal Antoine

DISYKNOW (I-SITE ULNE)

Date: 2019-2023

Financement du projet: I-SITE ULNE

Porteur du projet: Bilge Sayim

TEM (I-SITE ULNE)

Date: 2019-2022

Financement du projet: I-SITE ULNE (Sustain)

Porteuse du projet: Yvonne Delevoye

FOCUS (MESHS)

APPEL À PROJETS DE LA MESHS - « MÉDIATION SCIENTIFIQUE »

Date: 2021

Financement du projet: MESHS

Porteuse du projet: Sandrine Mejias

COCOON (CHU de Lille)

Date: 2019-2021

Financement du projet: CHU de Lille

Porteur du projet: Pascal Antoine

SYLLAPPR (ESPE)

Date: 2019-2021

Financement du projet: ESPE

Porteuse du projet: Gwendoline Mahé

LOCEA (ESPE)

Date: 2019-2021

Financement du projet: ESPE

Porteuse du projet: Séverine Casalis

LNF KIDS E-STIM (ESPE)

Date: 2019-2021

Financement du projet: ESPE

Porteuse du projet: Sandrine Mejias

PLAYFUL CITY (MEL)

Date: 2018-2021

Financement du projet: Métropole Européenne de Lille (MEL)

Porteuse du projet: Yvonne Delevoye-Turrell

Contributeurs: SATT-Lille, Centre Espoir, Université Lille Campus

DELOGAST (CHU de Lille)

Date: 2017-2021

Financement du projet: Conseil Régional Hauts de France

Porteur·euse du projet: Véronique Christophe & Guillaume PIESSEN

DEFLANG

Date: 2019-2020

Financement du projet: Projet structurant MESHS

Porteuse du projet: Gwendoline Mahé. Participant·es : Anahita Basirat, Angèle Brunellière, Dominique Knutsen, Cédric Patin, Caroline Moreau, Manon Jones (Université de Bangor, UK), Guillaume Thierry (Université de Bangor, UK), Marie Lallier (BCBL, San Sebastian, Espagne).

PréDI

Date: 2019-2020

Financement du projet: Projet émérgent MESHS

Porteuse du projet: Dominique Knutsen

INCALZ

Date: 2019-2020

Financement du projet: Projet structurant MESHS

Porteuse du projet: Emilie Wawrziczny